AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Messages : 12
Merci qui ? : Penguin Factory.
Age du personnage : 23 ans.
Camp : MRPP
Type : Infecté
 

MessageSujet: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mar 16 Avr - 20:20

J'avais envie de détruire quelque chose de beau.


Bambi était une fille bien. Enfin, en apparence. Oui, elle faisait paraitre être ce genre de demoiselle pleine de manières exquises, pour tromper son monde, sans tomber dans le cliché de la manipulation. Elle ne voulait pas d'amis. Elle ne voulait pas qu'on l'approche. Mais quand elle approchait, elle revêtait le Masque. Ce Masque ignoble, armé d'un sourire taillé au couteau. Elle devenait adorable. Et quelques fois, elle oubliait que des centaines, voir peut-être des milliers d'autres gens, jouaient au même jeu qu'elle.

La place publique.

Elle jeta un coup d'oeil vers la tour. Le S4. Et un rictus de Dégoût mêlé de Rage, s'imprima sur ses pommettes. Elle venait de sortir de l'un des portails de téléportation. Celui du Sud, pour tout avouer. Elle n'aimait pas le quartier Nord. Pas du tout. Il lui rappelait sa jeunesse décadente, mais aussi à quel point, vu d'ici, cette tour ressemblait à une lance, prête à crever le ciel, à s'élever au dessus du peuple, et à déchirer les rêves. Qu'est ce qu'ils mijotaient cette fois ? Encore une nouvelle forme d'énergie ? Elle regarda ses mains.

▬ Si visible et si transparente à la fois.

La peine et l'effroi s'étaient peint sur son visage blême. Elle avait encore du mal à se regarder dans une glace sans penser à quel monstre elle était devenue. Elle était condamnée. A la solitude. A l'incompréhension. Et jamais, elle n'aurait d'enfants. Jamais elle ne se marierait. Jamais elle n'aurait de copain. Son destin était presque déjà écrit.

Elle s'assit sur un banc. Elle était fatiguée. Ces voyages par portails lui retournaient le cœur. Elle se demandait toujours si elle ressortirait entière. Ou si elle allait revivre encore la même expérience. Réellement, Bambi se forçait à vivre. Elle soupira, tout en fixant la surface de l'eau du lac, qui lui renvoyait son triste reflet.

Heureusement, Bambi était la reine du Sarcasme.




Dernière édition par Bambi le Lun 6 Mai - 12:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 32
Merci qui ? : Isaïe :D
Age du personnage : 23 ans.
Camp : Neutre
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 13:17

Superbe vous présente ses plus sincères condoléances.

Un rictus. La colère montant en lui, Lilian n'aimait pas trop être reçu dans une petite salle, où la climatisation n'est même pas installée en plus, à cheval sur les autres membres de l'armée du s4. Et surtout pour parler de cet attentat à Leuco et dans le quartier Ouest. Tout ces gens autour de lui avait eux aussi perdus des membres proches, et eux aussi étaient assez ennuyés d'être là. Et en plus non pas face à Superbe en personne, cela m’étonnerait, mais devant l'un de ses représentants attitrés, toujours bon à mettre là dans les cas où il est inutile à Superbe de se déplacer. 'Ses plus sincères condoléances', ben voyons tien. Le coude posé sur le rebord de sa chaise Lilian attend, comme la majorité des autres soldats ici présents, le moment où ils pourront tous quitter cette pièce. Elle était à présent semblable à un four, tant la chaleur corporelle mélangé à la petite taille de la pièce rendait l'atmosphère invivable. On commençait sérieusement à suffoquer. Et après plusieurs minutes interminables à répéter le texte écrit préalablement le représentant leva les yeux vers ses soldats, et légerement gêné, leur proposa de quitter la pièce. Quelle ne fut pas sa surprise de les voir tous se précipiter vers la sortie, et souffler enfin une fois dans le couloir. L'air était à présent respirable, ouf.

....

Et puis, quelle lourdeur. Lilian n'avait pas besoin de ça en ce moment, il préférait oublier un moment et se changer les idées. C'était ses derniers jours de repos, et il recommencerait le travail lundi prochain. Quelle générosité au s4 de lui laisser des congés pour se remettre de ses émotions. Et quelle joie d'avoir comprit que venir ici, dans la tour du s4, était une simple formalité pour lui rappeler qu'il devra bientôt reprendre le travail, car comme disait cet interprète tout à l'heure : "il faut essayer d'oublier". Comme si c'était si simple.
Lilian lâcha un long soupir. Il s'arrêta à l'entrée de la tour, et posa sa main sur son front pour regarder le ciel qui était bleu très clair, sans aucun nuage à l'horizon. Et la chaleur, il serait presque prêt à sauter dans la rivière. En plus, il avait très chaud sous son uniforme. Il est en congé, mais il doit tout de même se présenter à la tour en tenue de travail. Bon sang, il voyait déjà la journée pourrie qu'il allait passer. Comme toutes les autres à dire vrai. En ce moment, de la simple et bonne compagnie lui ferait le plus grand bien. Et un peu de calme .. Il jeta un coup d’œil vers les écrans de télévision qui décorait toute la place, et regarda l'heure. Il lui restait un peu de temps pour se promener. Pourquoi pas se poser tranquillement sur un banc devant l'eau et regarder son reflet pour passer le temps ? Marchant jusque là-bas, il vit quelqu'un de dos déjà installé sur un banc. Il se mit à réfléchir si il pouvait s'y asseoir sans passer pour un pervers venu accoster une jeune fille, mais vu son uniforme de l'armée, elle n'allait peut-être pas lui hurler dessus. Alors il s'approcha, et d'un regard tellement discret, il la contempla pour voir à quoi cette personne ressemblait. Une jolie demoiselle d'à peu prêt son âge, blonde et seule.
Pourquoi pas. Il lui fit un sourire, timide, et s'installa à côté d'elle. Et là, le silence.


[je viens, j’espère que je peux 8D]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 12
Merci qui ? : Penguin Factory.
Age du personnage : 23 ans.
Camp : MRPP
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 14:23

C’est notre vie et elle s’achève minute après minute.


Elle regardait son reflet. Sans penser. Aucune idée ne traversait son esprit à ce moment-ci. Elle s'imaginait juste que si elle se laissait tomber dans le liquide, elle projetterait quelques petites vagues, puis elle disparaitrait, et personne ne pourrait la remonter à la surface. Alors, elle coulerait, encore. Elle coulerait jusqu'à tomber dans le fond, et elle regarderait la surface. Et elle verrait encore son reflet.

Elle pivota la tête, et elle aperçut un jeune homme. Ce fut comme un courant électrique. Comme s'il l'avait empoigné par le bras et sortit de l'eau d'un seul coup pour la reposer sur le banc. Elle cligna des yeux, quelques instants. Tirée de la rêverie dans laquelle elle se noyait quelques secondes plus tôt.

▬ Je. Un silence. Vous voulez quoi ?

Elle s'était tendue. Après tout, elle se tenait devant un mec de l'armée, à en juger par son uniforme. Et il ne fallait mieux pas oublier que la demoiselle était une extrémiste dans le genre anti-S4. Autant dire que c'était pas le moment de les insulter à voix haute. Pour remédier à sa nervosité croissante, elle trifouilla dans les poches de son gilet, tira son paquet de clopes, et en alluma une. Elle la porta à sa bouche, et ses muscles se détendirent presque instantanément. Elle redevenait Bambi.

▬ J'veux pas être méchante, mais. Elle plissa les yeux. Vous faites bien partis de Ça, n'est ce pas ? Elle montrait la tour avec son index. C'est la première fois que j'croise un militaire. Ses lèvres se pincèrent. Peut-être que ce type avait juste envie de s'asseoir là, et pas qu'on vienne l'importuner avec des questions étranges.

Elle croisa ses jambes, et resta le plus éloigné possible du type. S'il tentait de la toucher, elle s'enfuirait certainement à toutes jambes. Oui, c'était la meilleure solution. D'habitude, elle aurait juste insulté le type qui aurait tenté d'établir le moindre contact avec elle, mais là, c'était l'armée, c'était différent. Elle voulait pas finir en prison.

▬ Vous intervenez à Leuco, en ce moment ?
C'était plus fort qu'elle après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 32
Merci qui ? : Isaïe :D
Age du personnage : 23 ans.
Camp : Neutre
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 14:59

Je.
Vous voulez quoi ?


C'est en effet une très bonne question. Que veut-il ? Toute la réponse réside en LA question. Alors si on émet le fait qu'il voudrait quelque chose, verbe vouloir, il a comme synonyme le désir. A ce moment là, que désire t-il alors ? Ô grande question. Mais bon, Lilian ne répondra pas à cette question, puisqu'il ne connait pas la réponse. Et même pour un soldat, vous savez ces personnes au caractère fort, Lilian est un vrai agneau. Le ton de la voix qu'avait employée l'inconnue lui glaça le sang, et si il le pouvait il s'enterrerait tout de suite. oh, elle est peut-être de mauvaise humeur elle aussi ? .. La clope, un moyen de déstresser chez certains. Elle venait de sortir un paquet de son manteau, et Lilian remarqua sans problème sa peau toute tendue. Elle était nerveuse à l'idée qu'il soit là, prêt d'elle. « J'veux pas être méchante, mais. » Mais je vais l'être quand même ? « Vous faites bien partis de Ça, n'est ce pas ? » Elle désignait sans doute la tour. Le s4. Lilian resta un moment perplexe, puis il tourna des yeux vers elle quand elle lui expliqua que c'était la première fois qu'elle croisait un militaire.
Toujours habité par un silence agréable, Lilian se mit à la regarder avec un léger sourire. Il venait de la reconnaitre. Cette fille n'avait pas changée depuis le temps. Sauf peut-être qu'elle semblait plus ouverte aux autres.. Enfin, ça ce serait un peu un avis précipité. Tout en s'écartant discrètement de lui, mais il avait remarqué ça aussi, elle lui demanda si il intervenait sur Leuco en ce moment. Lilian eu comme une frappe au cœur en l'entendant parler de ça. Bien sûr que, venant de Leuco, elle s'intéressait un peu à ce qui se passait en ce moment. Et peut-être avait-elle eu des proches qui sont morts dans l'accident, du coup elle lui a posé cette question. voilà, c'est surement ça.

Oh, euh. Je ..
Non, je n'ai peut-être pas un assez haut grade pour enquêter dessus. En fait ..


Sa gorge lui faisait mal, il se forçait à parler. Il n'avait déjà pas aimé venir ici et recevoir des hommages dans une petite pièce, hommage lui rappelant sa famille, alors en plus Bambi qui lui pose la question.

En fait. Il y'a deux raisons pour lesquelles je ne m'en occupe pas : Tout Leuco et le quartier Ouest est bloqué pour le moment à cause des risques, et seule des personnes avec une autorisation spéciale peuvent y entrer. Et l'autre raison c'est que, ayant perdu des personnes durant l'accident, le s4 m'a offert quelques semaines de congé. Je ..

Il regarda un instant son uniforme. Ce n'était pas celui de l'armée, mais plutôt celui de la 'police', l'un des services particuliers du s4 qui a pour objectif de protéger la ville et de repérer des êtres nuisibles au s4. Et en d'autre terme.. des anti-s4. Mais Lilian n'est pas du genre à se vanter de son grade ou à parler boulot, même devant une inconnue. Enfin, il l'a connait, mais pas tant que ça. Et donc, pour en revenir au fait :

Je suis habillé en uniforme aujourd'hui parce que j'ai été convoqué dans la tour pour un hommage. Tout ceux dans l'armée ayant eu de la famille ou des proches à Leuco y on eu le droit.

Voilà, il avait tout dit, tout répondu. Se redressant pour poser son dos sur le banc, il se mit à soupirer en fermant les yeux. Il lui disait ça, mais peut-être allait-il bientôt devoir partir pour Leuco et les environs du quartier Ouest. Il allait jouer un certain rôle dans tout ça, au moins pour les recherches, puis qu’avec ses yeux d'aigle, il pouvait repérer plus facilement les choses que les personnes normales. Il ne lui avait fallut pas beaucoup de temps avant de reconnaitre Bambi par exemple. D'ailleurs il tourna la tête vers elle avec toujours son petit sourire amusé. Elle restait toujours aussi tendue, et prête à partir à la moindre occasion. Seule sa cigarette semblait un peu l'apaisée. Ne voulant pas les plonger dans une atmosphère lourde, il posa ses coudes sur ses genoux et tout en fixant l'horizon il lui dit :

Détendez vous, nous nous connaissons. Le fait que vous me parlez de Leuco n'est pas un hasard. Vous y habitiez autrefois, tout comme moi. Il se redressa un peu. Mais ça m'étonne pas que vous ne me reconnaissez pas.
Je .. Pardon, j'ai oublié votre nom ! ..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 12
Merci qui ? : Penguin Factory.
Age du personnage : 23 ans.
Camp : MRPP
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 16:25

En vrai, j'suis un prédateur déguisé en caniche.


Elle se détendit. L'uniforme avait provoqué chez Bambi l'effet « je me calme, je souris, et je fais comme si de rien n'était. » Mais rien qu'à l'entendre, on sentait, ou alors, le jeune homme jouait fichtrement bien la comédie, que ce n'était pas une brute sadique assoiffée de sang. Au fond, ça la rassurait.

▬ Désolée. Elle se dandina sur son siège, tout en regardant la cendre de sa cigarette s'envoler. Toutes mes condoléances. Bravo, Bambi, encore une fois, tu fais preuve d'un tact mémorable.

Mais au fond, sa curiosité était en train de bouillonner. Ce type devait savoir tellement de choses, des trucs inavouables. Des petits secrets honteux du S4, qu'ils voudraient cacher de la vue de tous. Et mieux encore. Ils devaient savoir mieux que quiconque ce qui s'était réellement passé dans le quartier Ouest. Mais bon, le jeune homme semblait assez ému, et Bambi sentait bien qu'elle n'obtiendrait rien de celui-ci. Et puis, on devait les former pour qu'ils ne divulguent aucune information.

▬ Détendez vous, nous nous connaissons. Le fait que vous me parlez de Leuco n'est pas un hasard. Vous y habitiez autrefois, tout comme moi.

Elle leva le menton et écarquilla les yeux. Elle se demanda pendant plusieurs secondes si elle était démasquée. S'il savait. Ou s'il avait compris qu'elle était une anti-S4. Si l'armée l'avait repérée et l'avait pistée. Il savait qu'elle était originaire de Leuco. Et ça, c'était vraiment étrange. Elle qui parlait tellement peu de son passé. Le temps était devenu statique. Elle attendait la suite. Le moment où il se lèverait et il l'arrêterait. Il ne pouvait pas la toucher, elle s’enfuirait. Jusqu'à.

▬ Mais ça m'étonne pas que vous ne me reconnaissez pas. Je .. Pardon, j'ai oublié votre nom ! ..

Elle faillit s'étouffer. le jeune homme la connaissait. Tout simplement. Elle chercha dans les tréfonds de sa mémoire. Elle ne se souvenait pas non plus, mais le visage lui disait quelque chose, maintenant qu'elle le regardait dans les yeux. Où est-ce qu'elle avait déjà vu des yeux pareils ? Quand elle étudiait à Leuco, certainement.

▬ Les gens ne m'appellent plus par mon prénom. Elle sourit tristement. Elle avait décidé d'adopter son surnom actuel suite à l'accident. Celui qui l'avait transformé en créature sombre et insaisissable. Mais, vous pouvez m'appeler Bambi.

Elle écrasa son mégot de cigarette dans un cendrier portatif qu'elle gardait toujours dans sa poche, puis le rangea. Elle se mordit l'intérieur de la joue. Elle se sentait bien fragile, à ce moment précis. Bambi face à son passé.

▬ Si je peux vous avouer quelque chose. Elle regarda ses jambes, avant de tourner de nouveau son visage vers le jeune homme. Mes parents vivaient à Leuco. Et au fond, je pense qu'ils ne sont pas morts. Elle pencha la tête. J'ai entendu des gens dire que Leuco avait été détruite, en même temps que le quartier ouest. Et d'autres qui disaient que c'était une attaque terroriste. Et encore d'autres qui disaient que c'était juste dû à un dysfonctionnement de la porte qui venait de se ré-enclencher. Elle soupira, et se recroquevilla sur le banc. Et puis, c'est difficile de faire un deuil quand on a même pas de tombe sur laquelle déposer des fleurs.

Elle haussa les épaules. Elle n'avait pas vraiment versé de larmes pour ses parents. Elle n'avait pas compris. Et elle ne comprenait toujours pas.

▬ Enfin.
Elle laissa échapper un petit rire. Je ne sais même pas qui vous êtes.

A part un futur ennemi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 32
Merci qui ? : Isaïe :D
Age du personnage : 23 ans.
Camp : Neutre
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 17:02


Elle lève le menton, elle écarquille ses yeux. Elle reste là à le regarder, sans bouger. Elle pense. Non. Elle attend quelque chose. Elle ne sait pas de quoi il parle. Bah, Lilian s'en doutait. Elle était connue, lui non, c'était un garçon plutôt effacé. Et puis 5 ans c'est long, on oublie facilement le visage des gens. Pas Lilian. Un moment pour se remettre de cette surprise, et de calmer sa perplexité, et voilà qu'elle lui expliqua qu'on ne l’appelait plus par son prénom. Oh ? .. Anonymat ? .. Il écarquilla les sourcils en l'entendant dire : « Vous pouvez m'appeler Bambi. » Pourquoi ce nouveau nom ? Le voilà qui devenait curieux d'en apprendre plus à propos de ça. En tout les cas, son regard semblait perdu, et tout en rangeant sa cigarette terminée dans son cendrier portatif, elle lui avoua quelque chose : Ses parents vivaient à Leuco, mais ça il le savait déjà. « Et au fond, je pense qu'ils ne sont pas morts. » Lilian resta un instant silencieux, oubliant la suite de ce qu'elle disait. Il aura bien entendu quelques petits mots, du genre 'attaque terroriste', 'dysfonctionnement de la porte' .. Mais il était trop occupé par ce qu'elle avait dit précédemment. « Et puis, c'est difficile de faire un deuil quand on a même pas de tombe sur laquelle déposer des fleurs. » Lilian s'arrêta un instant de respirer. Bien sûr qu'il n'est pas le seul à avoir perdu des proches. Cet accident à affecté beaucoup de monde, et pas mal recherche la vérité, mais aussi .. les corps. Le jour où il a été informé de l'accident, il s'est précipité pour aller voir sur place ce qu'il en était. Le s4 a refusé qu'il y aille, disant que tout avait été détruit et tué par la glace. Mais qui sait réellement ce qui s'est passé la-bas ? .. Lilian aussi n'a pas de tombe sur laquelle se reposer. La tombe de toute sa famille. Il en est le seul survivant.

Enfin. Elle se mit à rire, un rire nerveux. Lui aussi fit de même, se redressant à nouveau en essayant de vider son esprit de toutes ces malheureuses pensées. Surement qu'elle aussi en faisait de même. Je ne sais même pas qui vous êtes.

Il eut un petit sourire en quoi quand elle lui dit ça. Cette histoire semblait vraiment l'intriguer. Et puis, avait-il autant changé depuis tout ce temps ? Peut-être oui. Son visage à perdu de sa bouille d'ange, pour faire place à celui d'un homme insensible et renfermé. Et puis, dans son uniforme de l'armée, il avait une toute autre allure que celle qu'il a chez lui, avec ses chemises hawaïenne et ses caleçons. Une toute autre histoire.

Je suis Lilian Ferkins.
Nous nous sommes vus pour la première fois à l'école, nous devions avoir dans les 7-8 ans.


La joue posée dans sa main, il semblait nostalgique en la voyant. Ses yeux reflétaient la ville de Leuco, il pouvait y voir ses grands immeubles, mais aussi la ville de nuit, qu'il pouvait voir du haut de sa colline, son refuge quand tout allait mal. Et ses cheveux lui rappelaient quand Bambi était plus jeune, toute petite avec ses sales airs, et tout ses compagnons étranges qu'elle fréquentait. En fait, c'était la seule chose qui lui restait de sa vie d'avant.

Peut-être que vous ne vous rappelez pas de moi ? Hum.. J'étais l'enfant timide, toujours au fond de la classe. Ma mère avait été votre maîtresse quand vous aviez 10 ans ..

Et il avait eu un béguin pour elle, aussi. Mais ça il ne dira rien. Bambi était jolie, bien sûr, mais toutes ces sales rumeurs sur elle, et ses fréquentations faisait qu'ils ne vivaient pas dans le même monde tout les deux. Lui était dans l'armée à présent, il avait trouvé un moyen de montrer ses valeurs et de prouver qu'il n'était pas cet enfant aussi souffre-douleur qu'il avait été autrefois. Et elle ? qu'est-elle devenue ? Physiquement elle a l'air de bien se porter, elle semble plus calme et posée qu'auparavant. Mais bien sûr, il ne voit que l’extérieur. La voyant toujours chercher dans sa mémoire, il se mit à lui rappeler des centaines de souvenirs : son père, qui était un jour venu le chercher en classe. Son ami à elle, Jack, qui lui avait critiqué un jour son T-shirt car c'était un groupe qu'il n'aimait pas, l’araignée qu'il avait récupéré sur la table d'une fille de la classe complétement apeurée, et puis des quartiers de la ville que tout le monde connaissait.

Allez, dites-moi que vous vous rappelez de moi ? ..

Faites moi confiance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 12
Merci qui ? : Penguin Factory.
Age du personnage : 23 ans.
Camp : MRPP
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 17:42

Les choses que nous possédons, finissent par nous posséder.


Parler du passé, avait toujours quelque chose d'étrange. Oui, en parlant du passé, on pouvait faire cicatriser les plaies. Mais on pouvait aussi les rouvrir. Et à ce moment, Bambi se demandait ce qu'il en était de ses plaies. Si elle allait devoir panser son cœur blessé.
▬ Je suis Lilian Ferkins. Nous nous sommes vus pour la première fois à l'école, nous devions avoir dans les 7-8 ans.

C'était loin. Mais c'était encore le temps candide. Quand tous les enfants pouvaient être heureux ensemble, sans méchanceté provoquée volontairement. Ce n'était qu'après, qu'elle avait souffert. Quand les gens s'étaient rendus compte qu'elle avait été adoptée. Et Bambi n'avait jamais cherché à retrouver ses vrais parents. C'était mieux ainsi après tout. Elle avait été une peste. Avec tout le monde.

▬ C'est fort possible, oui. Même s'il était moins grand avant. Que sa voix était devenue grave. Son attitude aussi avait certainement changé. Il semblait plus sévère, même s'il gardait des traits doux. Peut-être que vous ne vous rappelez pas de moi ? Hum.. J'étais l'enfant timide, toujours au fond de la classe. Ma mère avait été votre maîtresse quand vous aviez 10 ans... Oh oui. Madame Ferkins. Bien sûr, elle se rappelait. Et la mémoire revenant, elle trouva des traits de son institutrice dans le visage du jeune homme.

Son cœur se pinça. Ça voulait sans doute dire que les proches que Lilian avait perdu, n'était autre que ses parents. Elle eut envie spontanément de poser sa main sur l'épaule du garçon, avant de se rappeler que ce n'était pas possible. L'enseignante, fraîche et attentionnée, n'était peut-être plus de ce monde. Tout comme ses propres parents, à elle. Puis, Lilian se remit à parler. C'était comme un flot impétueux, qui les entouraient. Elle hochait la tête, souriait, sans dire un mot. Parler de tous ces gens au passé. C'était tellement étrange.

▬ Je me souviens. Même si ça fait mal. C'est bizarre de se retrouver, là. Après autant de temps. Elle avait quitté Leuco, pour venir dans le quartier ouest. Pour devenir une violoniste célèbre. Je n'aurais jamais pensé que vous rentreriez dans l'armée. Je pensais que vous deviendriez un grand écrivain. Elle avait encore l'image du jeune garçon, plongé dans ses livres. Enfin, les gens changent. Il n'y a qu'à me regarder. Avant, je pense que vous n'auriez jamais osé vous approcher de moi. Elle lâcha un éclat de rire. Enfin, racontez-moi. Qu'est ce qu'il s'est passé pendant tout ce temps pour que vous deveniez un homme du S4 ?

Et peut-être que je vous dirai comment je suis devenue intouchable, en échange.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 32
Merci qui ? : Isaïe :D
Age du personnage : 23 ans.
Camp : Neutre
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Mer 17 Avr - 18:18

Je me souviens.

Quelque chose de chaud entra dans la poitrine de Lilian. Serait-ce son cœur ? En tout cas ces trois mots lui avait fait tirer un grand sourire de ses lèvres. Il était content qu'elle se rappelle finalement de lui. « C'est bizarre de se retrouver, là. Après autant de temps. » Le monde est petit, mais il pensait la même chose qu'elle. Après tant d'année, ils se retrouvaient là, sur un petit banc au milieu de de cette gigantesque place publique. Comme c'était si simple. Et puis, tout deux avaient changés, c'est sûr. Peut-être même que si ils se retrouvaient cinq ans encore après, ils auraient changés à nouveau. Elle, peut-être qu'elle sera encore plus calme que maintenant, et lui peut-être le cerveau bousillé par la propagande s4. Qui sait ? « Je n'aurais jamais pensé que vous rentreriez dans l'armée. Je pensais que vous deviendriez un grand écrivain. » Mais peut-être que ça aurait été autrement. Avant de rentrer à l'école de l'armée à ses 20 ans, il avait essayé de vivre tranquillement à Erythro, avec son petit boulot de serveur dans un café. Un métier tranquille. Mais le s4 lui apparut bien vite comme une promesse. Quelque chose qui le changerait, et lui enlèverait toute la honte qu'il avait récolté.

Qu'est ce qu'il s'est passé pendant tout ce temps pour que vous deveniez un homme du S4 ?

Pas mal de choses. Des idées toutes faîtes, et pas vraiment de temps pour réfléchir. Remontant dans ses profonds souvenirs où il était encore qu'un jeune adolescent fraichement entré dans la majorité, il regarda face à lui l'eau qui ne bougeait pas, et se mit à lui raconter ce qu'il lui était arrivé, comme si Bambi avait longtemps était son amie et sa confidente :

A 18 ans, j'ai commencé comme apprenti dans la sidérurgie de mon père. Je venais de quitter l'école, mon diplôme en poche et je n'avais rien trouver d'autre comme travail. Et puis un jour je suis parti ici, à Erythro, chez un ami à moi qui s'était déjà installé depuis longtemps. J'ai trouvé du travail, serveur dans un petit café. Peut-être que tu le connais ? Il s'appelle 'Dynamite'. Enfin non, tu dois pas connaitre, il est fermé à présent .. Et puis. Euh.

Il eut un moment de réflexion. Lui raconter sa vie, comme ça, en détail alors qu'ils venaient à peine de se revoir après tant d'année .. Est-ce qu'il pouvait se permettre de lui dire tout ça ? En plus, si l'armée devait se rappeler de ce passage assez humiliant, pour sûr qu'on le regarderait d'un mauvais œil au s4. Mais à se rappeler de la réaction qu'elle avait eu devant un soldat, tout portait à croire qu'elle était loin de les fréquenter. Ni même de les apprécier. Lilian aussi, d'un certain côté. Alors, se grattant la nuque, il poursuivit sur sa lancée, le regrettant un peu :

Et puis il y'a eu l'histoire avec le s4. Mon ami d'appartement avait fréquenté pendant un moment un groupe d'anti-s4, jusqu'au jour où celle-ci l'a repéré et est venu le chercher chez nous. On a fuit chacun de notre côté, et c'est là qu'on m'a attrapé. Je suis resté en prison quelques semaines, puis je suis rentré à Leuco. Et c'est à partir de là que j'ai décidé d’intégrer l'armée.

Et voilà, elle savait à peu près tout de sa vie à partir du moment où il est entré dans la vie active. Un peu le moment, où tout les deux se sont perdus de vue, quittant leur école. Pas mal de choses se sont passées, et tout deux ont bien évidemment changés. Peut-être que le fait de se retrouver ici n'est pas dû au hasard. Peut-être était-ce prédestiné depuis le début. Mais en tout les cas, cela lui fait du bien de discuter un peu. Avec son côté renfermé, il reste cependant très réservé sur les détails de sa vie, ne racontant que le principal. Lui parler de sa mutation n'est pas non plus dans sa liste de choses à lui dire. Ni sa première fois. Ni la fois où on l'a bizuté à son école de soldats. Tout ces trucs un peu inutiles à raconter au final. Tout ce qu'elle cherchait après tout, c'est de savoir pourquoi un être aussi pur et simple que Lilian, avait intégré l'armée.

J'avais envie de protéger les gens.

Tout simplement.
Lilian est différent des autres soldats de l'armée d's4. Si il le pouvait, il monterait sa propre agence de protection des citoyens. La APC. Mais bien sûr, c'est une utopie. Observant un instant Bambi, il essaya de deviner rien qu'en l'a regardant, ce qu'elle pouvait bien faire. Surement un métier simple et sain, qui lui avait montrer le droit chemin. Quelque chose de bénéfique qui lui aura fait oublier ses anciennes années de malheur. Mais qui était-il pour juger ? Il ne savait rien d'elle à la base, alors depuis ses dix-huit ans .. Rien.

Et vous ? Que faites vous maintenant ?
Le besoin du grand air ? Vous aussi vous vous êtes échappés de chez vous pour refaire votre vie ?


Comme lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 12
Merci qui ? : Penguin Factory.
Age du personnage : 23 ans.
Camp : MRPP
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Jeu 18 Avr - 16:26

Tant qu’on ne choisit pas, tout le reste est possible.


Elle écouta. Elle hochait la tête. Bambi était douée pour écouter les gens. Cette curiosité qu'elle avait, de vouloir en savoir toujours plus. On le lui avait reproché aussi. De prendre les gens pour des puzzles, dont il fallait retrouver les pièces, pour les emboiter, et encadrer ensuite le tout à un mur. Et le laisser prendre la poussière, jusqu'à en oublier l'existence. Elle était happée par le flot d'informations.

▬ (...) un groupe d'anti-s4, jusqu'au jour où celle-ci l'a repéré et est venu le chercher chez nous. Ses oreilles bourdonnaient. c'est là qu'on m'a attrapé. Elle ne clignait presque plus des yeux. Elle s'était imaginée cent fois, ce jour, où on débarquerait chez elle. Et c'est à partir de là que j'ai décidé d’intégrer l'armée.

Elle fronça les sourcils. Ce mec venait-il d'avouer, bonnement et simplement.. que son meilleur pote était un rebelle, que lui aussi avait été jeté en prison ? Et qu'il avait décidé de rejoindre le S4 ? Ok. Alors là, elle devait être en face d'un beau spécimen du genre Syndrome de Stockholm. Enfermé, pour mieux les servir. Elle ne comprenait pas. Ça allait même à l'encontre de toute sa logique.

▬ Et, ils ont fait quoi de votre pote ? Ils l'ont foutu en prison, aussi ? Elle ricana. Perpétuité, j'imagine. Mais au fond, ça ne la faisait pas du tout rire. Pas du tout.

▬ Et vous ? Que faites vous maintenant ? Le besoin du grand air ? Vous aussi vous vous êtes échappés de chez vous pour refaire votre vie ?

Elle regarda le ciel. Elle était préparée à cette question. Elle prit sa respiration, elle haussa ses épaules, tout en fixant un point au loin, et en regardant Lilian, quelques fois. Et elle raconta.

▬ Je travaille dans le quartier ouest. A Da Yolo Man, en tant que violoniste. D'ailleurs, si elle y avait pensé, elle aurait pris son violon pour lui jouer un petit morceau. Le rythme est effréné, mais je suis fière de ce que je fais. Et puis, au final, je pense que c'est une bonne chose. Elle laissa passer un silence. La vie est moins palpitante que lorsque je délirais avec mes potes, mais il faut bien grandir un jour. J'imagine.

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de contact avec Jack, Mindie et Amadeus. Depuis ses dix-huit ans à vrai dire, où elle avait quitté Leuco, pour travailler à l'hôtel-restaurant. Mais ce n'est pas comme si ils lui manquaient. C'était des spécimens très bizarres, ils s'étaient entraidés pendant un moment de leur vie où chacun vivait mal son adolescence, maintenant, elle espérait qu'eux aussi aient trouvé leur voie.

▬ Et puis. Elle leva sa main et lui montra. A première vue, celle-ci n'avait rien d'extraordinaire. N'ayez pas peur, vous ne sentirez rien. Elle approcha sa main. Et celle-ci traversa Lilian, sans problème. Au niveau du cœur. Elle attendit presque trois secondes, avant de retirer sa main. Elle lui fit un sourire un peu triste. Il y a des gens qui changent plus que d'autres, n'est ce pas. Un rire nerveux s'échappa de ses frêles lèvres.

Elle ne savait plus quoi dire. Plus quoi faire. Il savait. Elle n'avait presque plus rien à cacher. A part son appartenance au MRPP, mais ça, c'était impossible pour elle de le lui avouer. Elle lui avait déjà avoué beaucoup de choses en peu de temps.

▬ Je. Un silence. C'est. Un silence. Si vous pensez que ma vie est foutue, je ne vous en voudrais pas.

Je le pense aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 32
Merci qui ? : Isaïe :D
Age du personnage : 23 ans.
Camp : Neutre
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Jeu 18 Avr - 17:48

Et, ils ont fait quoi de votre pote ? Ils l'ont foutu en prison, aussi ?

Est-ce qu'il en savait quelque chose ? Au départ Lilian n'avait rien à voir avec tout les agissements de son ami. Peu importe les situations, il est toujours resté neutre, un peu à l'écart, et ne pensant qu'à son bonheur. Alors, son ami, il l'avait quitté ce jour là où tout deux prenaient la fuite. Il lui avait souhaité 'bonne chance' avant de disparaitre pour toujours de sa vie. Son pote, en prison ? Ou alors mort. Il ne le savait pas, et son nom ne s'affichait pas sur les ordinateurs du s4. Comme si depuis ces quatre années de séparations, il n'existait plus. « Je travaille dans le quartier sud. A Da Yolo Man, en tant que violoniste. » Lilian se redressa un peu, surpris. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle se retrouve aujourd'hui dans un hôtel aussi réputer, et en plus à jouer d'un instrument. Il ne se souvenait pas qu'elle aimait le violon d'ailleurs. Mais tant mieux pour elle après tout, si elle s'y plaisait c'était le principal. « La vie est moins palpitante que lorsque je délirais avec mes potes, mais il faut bien grandir un jour. J'imagine. » Peut-être qu'en fait, ça ne lui plaisait pas tant que ça ? Lui de son côté, sa vie était bien plus palpitante. Être soldat du s4 n'est pas un travail de tout repos, au contraire. Mais il comprenait ce qu'elle voulait vraiment dire, lui aussi ça vie d'avant lui manquait un peu. Les rires d'enfants et les jeux après l'école dans le parc.

Et puis.
N'ayez pas peur, vous ne sentirez rien.


Lilian eu un moment de doute. Elle venait de lever sa main pour l'amener vers lui. Et tout en essayant de garder son calme, ne comprenant pas tout de suite ce qui était en train d'arriver, il la vit passer sa main dans sa poitrine comme si elle avait le corps d'un fantôme. Au début, il se demanda si il n'était pas en train d'halluciner, et que Bambi n'était pas réelle, juste son imagination qui lui jouait des tours à cause de ses dernières et nombreuses nuits blanches. Elle retira sa main. « Il y a des gens qui changent plus que d'autres, n'est ce pas. » Il ne lui répondit qu'un 'oui' à peine audible, essayant de calmer les rythmes de son cœur. Sur le coup, cela lui avait fait bizarre, et il n'en revenait toujours pas de ce qui venait d'arriver. Les gens changent. Mais peut-être pas à ce point, et de cette façon. Il reprit sa respiration, l'ayant retenue machinalement quand Bambi lui avait mise sa main dans la poitrine. Il devait comprendre que ce qui s'était passé était bien réel.
Alors comme ça .. Elle est infectée ? Ses bras posées sur ses genoux, il regarda de nouveau en face de lui comme il faisait à chaque fois qu'il pensait. Au final ce n'était pas si étrange que ça, puisque lui aussi et pas mal de monde l'était. Ce qui l'embêtait plus, c'était pour vivre. Et puis sa vie ? Foutue ?

Je ne suis pas là pour juger de la vie des gens ..

Lui répondait-il tout en passant ses doigts dans le bras de la jeune fille. Cela traversait sans aucun problème, comme si Bambi était une sorte d'hologramme. Elle ne pouvait donc pas durcir son corps et se servir de cette infection pour se protéger des coups ou des dangers qui pourrait la blesser ou la transpercer. Non, elle était comme ça TOUT LE TEMPS. Et apparemment que pour les humains, puisqu'elle était assise sur ce banc, avec des vêtements sur elle, et que la cigarette fumée de tout à l'heure ne lui avait pas traversée les doigts. Étrange. Le contact chaud et humain devait sans doute lui manquer.

Vous pouvez toujours parler, voir, entendre. C'est déjà une bonne chose, non ?
Vous n'êtes pas un cas désespéré, croyez-moi.


Lilian est un réel optimiste. Il voit toujours le bon côté des choses, même si parfois le cas est vraiment désespéré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 12
Merci qui ? : Penguin Factory.
Age du personnage : 23 ans.
Camp : MRPP
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Ven 19 Avr - 17:44

On se shooterait à la vitamine C, si cela avait été illégal.


Elle haussa les épaules. Elle le regardait en train de s'amuser à la traverser. Normalement, elle aurait été irritée. Elle vivait mal cette nouvelle vie, elle vivait mal sa différence. Même si celle-ci n'était pas visible avec les yeux. Même si on ne pouvait pas l'entendre. C'était juste tactile. Mais c'était l'Enfer, avec un grand E. Elle lui laissait le temps de s'adapter à cette nouvelle idée. De toute façon, il l'aurait compris au bout d'un moment, n'est ce pas ?

▬ Vous pouvez toujours parler, voir, entendre. C'est déjà une bonne chose, non ? Vous n'êtes pas un cas désespéré, croyez-moi.

Elle arqua un sourcil. Pas un cas désespéré ? Mais sa vie était finie. Tout bonnement. Se rendait-il compte de tout ce qu'elle allait abandonner ? Toute relation humaine. Se faire des amis, quand on peut même pas les prendre dans ses bras pour les consoler, ou essuyer leurs larmes. Ou même embrasser l'homme de sa vie. Elle était condamnée.

▬ Honnêtement. Elle passa une mèche blonde derrière son oreille. J'aurais préféré mourir. Elle ricana. C'est peut-être un peu brutal. Mais imaginez. Elle regarda la tour S4. Votre âme sœur va tomber, vous le savez. Vous ne pourrez même pas l'attraper pour l'empêcher de tomber. Elle mâchouilla l'intérieur de sa joue droite. Je ne peux rien faire. A quoi bon avoir des amis si... Elle lui jeta un grand sourire. si on ne peut pas les protéger ?

C'était peut-être un peu vicieux de faire un tel parallèle avec ce que Lilian avait dit plus tôt. Mais elle voulait lui faire comprendre toute la complexité. Elle ne voulait pas être plainte, mais ça ne servait à rien de la bercer de douces illusions. Elle avait eu en près de quatre ans, le temps de retourner la question dans tous les sens. Mais rien. Elle avait compris que c'était fini pour elle. Elle espérait que c'était irréversible en éternelle utopiste qu'elle était. Mais il fallait ouvrir les yeux.

▬ En outre. Elle croisa les bras. Nous ne serons jamais pareils. Elle toussota, et jeta un coup d’œil à son reflet à la surface plane du lac. Même si je le voulais, je ne pourrai jamais devenir comme vous.

Et de toute façon, devenir un suppôt du S4, c'était même pas imaginable. Elle respectait l'homme qu'elle avait en face d'elle. Mais ses choix, elle ne s'exprimerait même pas à voix haute pour dire ce qu'elle en pensait. Ça risquerait d'être vulgaire. Et elle ne voulait pas finir en prison.

▬ Enfin, c'était un plaisir de vous revoir, Lilian. Elle fouilla dans ses poches, en tira un bout de papier et un stylo. Elle griffonna dessus. Voilà mon numéro de téléphone. Vous pouvez aussi me trouver dans le quartier Sud, à Da Yolo Man. Je joue presque tous les soirs. Elle lui sourit. Ce serait sympa de boire un verre, un soir ensemble. Elle leva le menton. Et puis, comme ça, je pourrai parler à Lilian et non le militaire.

Elle se leva du banc. Il était temps qu'elle poursuive sa route. Il était temps que chacun rejoigne son bout de chemin. Qu'elle redevienne la jeune fille rebelle du MRPP. Et qu'il redevienne le militaire du S4.

▬ Nous nous reverrons, Lilian.

Vous me retrouverez. Morte ou vivante. On improvisera.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 32
Merci qui ? : Isaïe :D
Age du personnage : 23 ans.
Camp : Neutre
Type : Infecté
 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   Dim 21 Avr - 21:13

Honnêtement. J'aurais préféré mourir.

Lilian se sentit avaler sa salive, et s'étouffer avec. La surprise était de telle qu'il toussota, les mots de la jeune fille se répétant dans sa tête comme le bruit des balles. Mourir. Mourir. Partir. C'était un acte faible, mais il essayait de se mettre dans son cas et peut-être que lui aussi il aurait eu la même idée : il était seul au monde, à qui manquerait-il ? C'est peut-être même pour ça qu'on s'accroche à la vie, parce que l'on est pas seul et qu'on sert à quelque chose. Lui, il reste aujourd'hui ici pour le s4, et pour tout les Erythriens qui ont besoin d'aide. « A quoi bon avoir des amis si... si on ne peut pas les protéger ? » Lilian la regarda perplexe, il réfléchissait en silence. A quoi bon ? A s'amuser, à rire, à discuter, à passer de bons moments. Mais il avait comprit le vrai but de ce discours : elle essayait de le faire mettre à sa place. C'est vrai que si il était au s4 avec l'impossibilité de toucher ses coéquipiers ou les personnes qu'il aide, surement que ça l'handicaperait. Mais de là à vouloir mourir pour ça .. « Nous ne serons jamais pareils. Même si je le voulais, je ne pourrai jamais devenir comme vous. » Lilian se retourna pour la regarder, comme si il pensait qu'elle poursuivrait sa phrase et lui expliquerai ce 'Jamais devenir comme vous'. Devenir quoi ? Un homme ? Normal, c'est une femme. Enfin je plaisante. Surement parlait-elle en lui désignant son uniforme. Être du s4. Pouvoir toujours des gens, et 'les aider'. Ce qu'elle ne pouvait pas faire.

Restez qui vous êtes.

Ne vous laissez pas meurtrir par les choses qui vous arrivent. Restez forte. Mais dire ça, alors que lui ne connait pas ce calvaire ? Il préférait se taire. « Enfin, c'était un plaisir de vous revoir, Lilian. » Et de même pour lui, un vrai moment de nostalgie et tranquillité. Bambi lui griffonna son numéro sur un bout de papier, lui disant qu'il pouvait la retrouver au Sud, à l'hôtel où elle joue chaque soir. Le soleil se couchant lui fit comprendre qu'elle devait s'en doute partir pour se préparer. En tout cas il n'allait pas la retenir plus longtemps, et il se leva du banc à son tour en lui faisant un sourire pour lui exprimer toute sa joie de la revoir. Elle représentait à elle seule sa vie d'avant, son enfance, sa famille. Derrière sa peau devant invisible par les rayons du soleil, il pouvait revoir les lumières de la ville. Il retenu alors quelques larmes. « Nous nous reverrons, Lilian. »

Je n'en doute pas.

Lui répondit-il en agitant le papier au bout de ses doigts. Seul lui pouvait la rejoindre; elle ? il fallait qu'elle le retrouve dans tout Erythro pour ça. Parfait, il préférait faire comme ça. Alors ils se saluèrent, et il la regarda partir la première vers ce qui devait être la porte du Sud. Tout en levant son bras pour lui dire en revoir, il s'arrêta un instant et la regarda en silence. Il leva les yeux vers Bambi qui était de dos, sans rien dire. Et si ? ... D'un pas rapide, il tourna le dos à son amie et partit en courant vers ce que seul lui savait ce que c'était. Il avait une idée en tête. Et pour sûre qu'il allait la revoir après ça. Bientôt.
Même plus qu'il ne le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




 

MessageSujet: Re: I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I just want my dream back. ♔ LIBRE ; terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La gaffe du siècle (LIBRE) TERMINÉ
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Un crepuscule dans la forêt [libre....très libre] [terminé]
» Yelena Belova { Back in Black [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRE.APO :: Place publique-